Des conseils utiles pour bien nettoyer et entretenir sa VMC

dossiers thematiques aterno

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) s'apparente, au fil des années, à un véritable nid à poussières. Un nettoyage régulier est de rigueur surtout en sachant qu'elle a pour rôle d'améliorer la qualité de l'air intérieur de votre logement. Filtres, bouches d'évacuation ou entrées d'air, chaque partie de l'installation est finement époussetée. Une fois le travail terminé, la VMC fonctionne comme au premier jour.

vmc - ventilation mécanique controlee

La ventilation mécanique contrôlée améliore la qualité de l'air de votre logement.

Une VMC propre pour un environnement sain

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple ou double flux filtre l'air vicié de votre habitation. A la longue, les gaines s'encrassent et les problèmes commencent. Le matériel est mis à rude épreuve. La poussière accumulée empêche le moteur d'effectuer son travail correctement. Il est obligé de monter en régime pour aspirer davantage d'air. Une surchauffe peut ainsi survenir si rien n'est fait à temps et provoquer, dans le pire des scénarios, un incendie. En plus des troubles techniques, une VMC défectueuse peut avoir des effets néfastes sur votre santé. La VMC, au lieu de purifier l'air, rejette de nombreuses saletés à l'intérieur. Un fort taux d'humidité reste également présent. Très vite, des moisissures et autres champignons prolifèrent au niveau des murs et des joints.

Les étapes pour nettoyer sa VMC

Durant l'hiver, les fenêtres restent, le plus souvent, closes. Le froid décourage un bon nombre de frileux. La ventilation fonctionne, par conséquent, à plein temps. Un nettoyage complet s'impose au cours de la saison estivale. Cette mission peut être réalisée par vos propres soins.

La liste de travail est la suivante :

  • Veillez à bien couper le courant, avant de commencer le ménage.
  • Démontez, une fois par trimestre, les bouches d'extraction puis lavez-les avec de l'eau chaude mélangée avec quelques gouttes de produit vaisselle ou de savon. Une fois bien sèches, vous pouvez les remettre en place.
  • Dépoussiérez à l'aide d'un chiffon légèrement humide ou d'un aspirateur les différentes entrées d'air. Attention, toutefois, si vous possédez une ventilation simple flux hydro-réglable. Équipées de capteurs d'humidité, les entrées d'air ne doivent pas être mouillées, car elles pourraient s'abîmer.
  • Nettoyez, une fois par an, les différents filtres. N'hésitez pas racheter des neufs, si vous le jugez nécessaire.
  • Certains modèles de VMC, en particulier celles installées dans les toilettes ou la cuisine, fonctionnent à l'aide de piles. Pensez à les renouveler de temps en temps.

L'entretien de la VMC par un professionnel

Un contrôle de l'installation par un professionnel est au bout d'un certain temps inévitable. Il n'est pas utile de faire appel à ses services tous les ans comme pour la chaudière. Un entretien, tous les trois ans, suffit à part si un dysfonctionnement survient avant. En plus du nettoyage habituel, ce technicien examine minutieusement les gaines, le caisson du bloc moteur, les entrées d'air ainsi que les pièces de tirage et de dépression. Votre ventilation mécanique contrôlée est ainsi d'aplomb pour affronter plusieurs nouvelles saisons.

A noter, l'entretien régulier d'une VMC gaz par un expert est obligatoire.

Haut de page