Tarif réglementé de l’électricité ou prix de marché, quelles sont les différences ?

dossiers thematiques aterno

Entre le prix de l'électricité réglementé et le prix du marché, il est parfois difficile de s'y retrouver. Le seul élément, que vous retenez, est le montant inscrit en bas de votre facture. Un montant, qui est en constante hausse. Pour pouvoir comparer les offres et choisir le fournisseur le moins cher, il est primordial de décrypter les tarifs pratiqués.

economies electricite

Bien comprendre les tarifs de l'électricité pour pouvoir faire des économies.

Le tarif réglementé de l'électricité, un tarif fixé par l'Etat

Le tarif réglementé est établi, depuis le 7 décembre 2015, par la Commission de régulation de l'Energie (CRE). Le ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer peut, toutefois, apposer son veto. Le prix de l'électricité évolue une fois dans l'année, généralement le 1er août. Attention de ne pas confondre avec celui du gaz, qui peut changer tous les mois.

Les particuliers sont soumis aux tarifs bleu. Ce tarif n'est pas unique. Il propose plusieurs types de comptage suivant votre abonnement :

  • L'option Base : le prix au kWh.
  • L'option Heures pleines – Heures creuses : deux tarifications sont appliquées suivant le moment de la journée. Le plus souvent, l'électricité est moins cher le soir.
  • L'option Tempo : six prix du kWh sont pratiqués en fonction du moment de la journée et du jour. Par exemple : Rouge, le kW est assez cher durant 22 jours en hiver ; Blanc, le kW est moyennement cher durant 43 jours par an ; Bleu, le kW est à un prix préférentiel tous les autres jours de l'année.

Les tarifs vert et jaune destinés aux professionnels ont disparu en décembre 2015, conformément à la loi NOME. Pour rappel, le tarif vert permettait de souscrire un compteur d'une puissance supérieure à 250 kVA. Le tarif jaune permettait, quant à lui, de profiter d'une puissance comprise entre 42 kVA et 250 kVA.

La règle de calcul par « empilement »

Sur votre facture d'électricité, si le prix à payer est toujours clairement indiqué, il peut être difficile de comprendre ce que vous payez exactement.
Sur la facture de votre fournisseur, le prix se décompose en 2 parties : abonnement et consommation.

Le prix de l'abonnement est fixe (plus la puissance est importante, plus son prix est élevé). Le coût lié à la consommation est variable, puisqu'il est lié à la quantité d'électricité consommée.

Le prix de l'électricité comprend :

  • Le coût du complément de fourniture : le surcoût de production de l'électricité liés aux pics de consommation. Il comprend les garanties de capacité.
  • Le TURPE (Tarification d'Utilisation des Réseaux Publics d'Electricité) : les frais des gestionnaires des réseaux de transport (RTE) et de distribution (Enedis).
  • Quatre autres taxes s'ajoutent au montant hors taxe : la CSPE (Contribution au Service Public de l'électricité), la TCFE (Taxe sur la consommation finale d'électricité), la CTA (Contribution tarifaire d'acheminement) et la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée).

Schématiquement, voici comment se décompose le prix de l'électricité (hors abonnement) :

decomposition du prix de l'electricite en 2015

Décomposition du prix de l'électricité en 2015.

Source : observatoire des marchés de l'électricité et du gaz naturel du 4ème trimestre 2015 de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

Le prix du marché, le prix des fournisseurs « alternatifs »

Le prix de l'électricité était, jusqu'en 2007, établi par l'Etat, qui détenait alors le monopole. Aujourd'hui, les usagers ont le choix entre plusieurs fournisseurs d'électricité comme par exemple Engie, Direct Energie, Enercoop, Planète OUI et Lampiris. Cette ouverture du marché  permet de faire jouer la concurrence et de faire baisser les prix. Ces derniers ne sont pas réglementés mais, commercialisé en offre de marché. Chaque fournisseur peut appliquer ses propres tarifs.

Le prix indexé

Le prix indexé varie par rapport à un indice de référence indiqué dans le contrat. Le plus souvent, l'offre suit les fluctuations du tarif réglementé.

Le prix fixe

Le fournisseur garantit un prix du kilowattheure fixe sur une durée déterminée. Cette période s'étend sur une, deux voire trois années. Les différentes hausses du tarif réglementé n'auront ainsi aucune incidence sur le prix mentionné dans le contrat.

A noter, les frais d'acheminement et les taxes sont identiques que celles appliquées pour les tarifs réglementés. En revanche, les frais de fourniture varie d'un fournisseur à un autre.

Changer de fournisseur, une démarche sans risque

Beaucoup de consommateurs hésitent à changer de fournisseur de peur de se heurter aux lourdeurs administratives. Pourtant, cet acte constitue un jeu d'enfant.

  • Votre compteur reste le même, car le distributeur, lui, ne change pas (Enedis).
  • La résiliation auprès de votre ancien fournisseur est automatique.
  • Quitter EDF ne signifie pas forcément pour toujours. Vous pouvez à tout moment revenir aux tarifs réglementés.
  • Aucun frais, ni préavis sont à prévoir, si vous signez chez un autre fournisseur.