20 % d’énergies renouvelables en 2020, l’UE est sur la bonne voie

actualites aterno

L'Union Européenne possède toutes les capacités pour atteindre son objectif de 2020 à savoir monter sa part d'énergies renouvelables à 20 %. Mais, pour cela, les pays membres ne doivent pas relâcher leurs efforts, au contraire.

energie renouvelable europe

L'Union Européenne est sur la bonne lancée pour atteindre ses objectifs de 2020.

La production d'énergie renouvelable est au beau fixe

Il y a quelques mois, l'Union Européenne dévoilait son plan d'action pour préserver notre planète. Le cap est donc fixé : atteindre 20 % d'énergies renouvelables en 2020. Pour l'instant, l'UE est sur la bonne voie. Sa part d'énergie verte dans la consommation finale s'élève, en 2015, à 16,4 %. « Les faits parlent d'eux-mêmes : les énergies renouvelables sont déjà rentables et parfois moins chères que les combustibles fossiles. Elles emploient plus d'un million de personnes en Europe, attirent plus d'investissements que de nombreux autres secteurs et ont réduit notre facture d'importations de combustibles fossiles de 16 milliards d'euros », expose le commissaire européen à L'Action pour le Climat, Miguel Arias Canete.

Ces signes positifs apparaissent également au niveau de la production d'électricité. La part d'énergie renouvelable dépasse les 28 % ! Ce bon résultat s'explique en grande partie grâce à la production hydraulique et le développement croissant des énergies solaires et éoliennes. En revanche, le secteur du transport accuse un certain retard. Sa croissance avoisine à peine les 0,5 point de pourcentage en moyenne par an des sources d'énergies renouvelables entre 2005 et 2014 et un ralentissement marqué après 2011. Ce faible taux résulte, d'après la Commission, du climat d'incertitude, qui règne autour de la réglementation et, l'adoption tardive des biocarburants.

Au final, les énergies renouvelables ont permis, en 2015, de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Cette baisse correspond à la quantité de gaz rejetée par un pays de la taille de l'Italie.

L'UE doit poursuivre ses efforts

Rien n'est, toutefois, encore gagné. Des efforts sont encore à fournir pour atteindre les objectifs nationaux. Quelques états dont l'Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont à la traîne ce qui peut les empêcher d'honorer leurs propres engagements. Le rapport de la Commission considère que ces pays devraient « renforcer leur coopération avec d'autres États membres » pour s'y tenir.

Haut de page