L’éolien, une énergie renouvelable qui a le vent en poupe

actualites aterno

La nature offre des ressources inestimables dont le vent et les courants marins. Pour exploiter cette manne d’énergie renouvelable, la France et de nombreux autres pays ont misé sur l’éolienne.

parc d'éoliennes

Les éoliennes, une énergie renouvelable plébiscitée.

L’éolien, l’avenir de la production d’énergie renouvelable en France

Au sommet de Copenhague en 2009, les politiques ont choisi de faire du réchauffement climatique leur cheval de bataille. La ligne rouge à ne pas franchir : + 2°C par rapport à l’ère préindustrielle. La transition énergétique est en marche. La France multiplie les engagements. Signataire de l’accord de Paris, elle s’engage à produire une électricité totalement décarbonée d’ici 2050. Elle souhaite également fabriquer 40% d’électricité renouvelable à l’horizon 2030. Pour réaliser ses objectifs, le gouvernement mise sur l’électricité solaire éolienne en particulier. En décembre 2015, l’hexagone recense pas moins de 1390 installations dont leur puissance dépasse les 10000 MW !

La région Grand Est, le premier parc éolien français

Le parc éolien de Châlons-en-Champagne fait figure d’exemple. Sa production a augmenté de 30 % entre 2014 et 2015 et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Le réseau de transport d’électricité (RTE), une filiale d’EDF, envisage d’investir 120 millions d’euros en 2016 dans le Grand Est. Cette enveloppe servira notamment à raccorder cette exploitation à l’Alsace.

« En 2015, la région Grand Est a consommé 1,3% plus d’électricité que l’année précédente. Cette hausse s’explique par la canicule de l’été et les faibles températures observées en début d’année. Parallèlement, la production a, elle aussi augmenté, de 1,6%. La région produit deux fois plus qu’elle ne consomme, elle peut donc fournir de l’énergie excédentaire »,

explique Elisabeth Berthin, déléguée RTE Est.

L’énergie éolienne, une énergie plébiscitée dans le monde

« L’énergie éolienne a dominé toutes les technologies dans les nouvelles capacités de production d’électricité installées en 2015. »,

souligne Steve Sawyer, Secrétaire général du Conseil mondial de l’énergie éolienne (GWEC).

Le rapport du GWEC (Global Wind Energy Council), rendu public le 20 avril 2016, révèle le franc succès de cette énergie renouvelable à l’échelle internationale. La puissance des parcs éoliens dans le monde est de 282 GW en 2013. Selon le GWEC, ce chiffre devrait tripler et atteindre 910 GW d’ici 2025. Dans cette course effrénée vers une production verte de l’électricité, la France occupe la 8ème position mondiale (Global Wind Report 2013 GWEC) loin derrière la Chine. Ce dernier possède à lui seul une capacité de 145 GW, en 2015.

Le stockage de l’énergie éolienne, un nouvel enjeu

L’objectif à long terme est de ne plus recourir aux énergies fossiles. Mais, cela soulève beaucoup d’interrogations. Les éoliennes fournissent de l’électricité par intermittence, car leur production est liée au vent. De forts pics peuvent ainsi apparaître. Pour compliquer un peu plus les choses, les différentes installations sont éparpillées sur tout le territoire français. La réintroduction de cette énergie renouvelable dans le réseau s’avère compliquée. Et enfin, il était jusqu'à présent impossible de stocker ce surplus d’énergie. La solution a peut-être été trouvée. Le projet Venteea expérimente, depuis juin 2015, dans la région de l’Aude une batterie Lithium-ion Intensium Max conçue par la société française Saft.

L’éolienne change de cap : direction la mer

L’Europe avec en fil de tête le Royaume-Uni part à la conquête des mers. Les éoliennes marine fleurissent. Le vent, la houle, le soleil et les courants offrent de nouvelles perspectives en matière d’énergie renouvelable. La position géographique de la France constitue un atout de taille. Elle jouit, en effet, du littoral Atlantique. Selon la France Energie Eolienne (FEE), le territoire français possède le deuxième potentiel éolien le plus conséquent d’Europe.

Haut de page