La filière éolienne doit être relancée en 2013

actualites aterno

Le Sénat doit examiner ces jours-ci les mesures d'assouplissement de la réglementation concernant la filière éolienne. Après le vote de l'Assemblée nationale, 55% des entreprises de la filière estiment que la modification du cadre juridique est une priorité absolue.

La suppression des zones de développement de l'éolien (ZDE) a déjà été annoncée par le Gouvernement. D’autres mesures sont déjà attendues, parmi lesquelles : la révision de la règle des 5 mâts – qui oblige à installer des parcs d'au moins 5 turbines - demandée par 76% des dirigeants. Son abandon a déjà été voté à l'Assemblée nationale, mais doit encore être entériné par le Sénat.
Par ailleurs, la sécurisation du tarif d'achat de l'éolien terrestre, est également réclamée par près de 85% des entreprises.

Car, 2011 et 2012 ont été des années de crise pour l'éolien terrestre français. La diminution des nouvelles installations (1150 MW raccordés au réseau en 2010, 875 MW en 2011 et environ 700 MW estimés par France Energie Eolienne en 2012) a conduit les entreprises de la filière à espérer un assouplissement de la réglementation qui contribuerait à relancer la filière.

Alors que 50% des dirigeants indiquent que leur chiffre d'affaires a baissé en 2012, 37% estiment qu'il augmentera en 2013. Les nouvelles mesures devraient permettre de donner raison à ces optimistes car, le soutien accordé aux filières renouvelables doit devenir une priorité dans les 20 prochaines années.

Source : Enerzine

Haut de page