Economies d’énergie : la France va faire des efforts

actualites aterno

Le gouvernement français a remis à la Commission européenne un document faisant état des engagements pris par la France pour réduire sa consommation d’énergie de 1,5% par an jusqu’en 2020.

La France et les économies d'énergie

Découvrez les engagements pris par la France pour réduire sa consommation d'énergie.

Pour réduire sa consommation d’énergie, la France doit mener plusieurs actions, dans plusieurs domaines :

  • L’habitat : la rénovation énergétique est un enjeu majeur des prochaines années. Il est nécessaire d’inciter les particuliers à améliorer l’efficacité énergétique de leur habitation  en accordant par exemple une plus grande importance à l’isolation et au choix de leur système de chauffage économique. En ce qui concerne le bâtiment neuf, la RT 2012 impose de réduire la consommation énergétique des bâtiments et de recourir à au moins une énergie renouvelable. Ainsi, d’ici 2020, ces initiatives devraient permettre une réduction de 38% de la consommation énergétique des bâtiments.
  • L’industrie : le gouvernement français s’engage à soutenir le développement des technologies les moins énergivores.
  • Les transports : l’amélioration de la performance des véhicules neufs constitue également l’un des défis que compte relever la France. Ainsi, la consommation de carburant devrait nettement diminuer dans les années à venir.
  • L’agriculture : la performance énergétique des exploitations agricoles devra également être améliorée. Le gouvernement compte lancer une campagne visant à promouvoir les énergies renouvelables et la modernisation des bâtiments d’élevage.
  • Les certificats d’économie d’énergie : ces certificats sont attribués aux distributeurs d’énergie lorsque leurs clients parviennent à faire des économies d’énergie grâce à des  dispositifs permettant de réduire leur consommation.

Grâce à toutes ces actions, la consommation énergétique de la France devrait passer de 155 millions de  tonnes-équivalent pétrole (Tep) aujourd’hui à 131 millions en 2020.

Haut de page