Le gouvernement veut limiter la hausse des tarifs de l’électricité

actualites aterno

La déclaration de Ségolène Royal fait suite à la décision prise par le Conseil d’État qui contraint le gouvernement à adresser à la plupart des foyers français une facture rétroactive couvrant la période allant de juillet 2012 à août 2013, période au cours de laquelle le gouvernement avait consenti à une hausse de 2% des tarifs, hausse bien inférieure à la hausse prévue par la formule fixant le prix de l’électricité.

Facture d'électricité

Ségolène Royal souhaite limiter les hausses régulières des tarifs de l'électricité.

Favoriser les travaux de rénovation énergétique

La ministre de l’Écologie et de l’Énergie tient donc à revoir cette formule pour éviter les hausses régulières des tarifs de l’électricité. Cette volonté s’inscrit dans une démarche plus large qui vise également à encourager les foyers à  faire davantage d’économies d’énergie. Pour ce faire, Ségolène Royal a évoqué la mise en place d’un « tiers financeur » qui permettrait d’avancer aux foyers l’argent nécessaire pour effectuer des travaux de rénovation énergétique et de rembourser avec les économies réalisées grâce à ces travaux.

Cette volonté de maîtriser les tarifs de l’électricité avait déjà été évoquée par le gouvernement qui avait émis le souhait de limiter les hausses des tarifs de l’électricité à 2 ou 3% par an dès 2015.

Haut de page