Installations photovoltaïques : baisse des crédits d’impôts

actualites aterno

Les aides étatiques pour la filière photovoltaïque vont encore diminuer, d’après le projet de loi de finances 2011. Un nouveau coup dur pour la filière après la baisse du tarif de rachat du kWh par EDF. Certaines incitations aux rénovations des logements vont également baisser.

Installer des panneaux photovoltaïques reviendra un peu plus cher...

Les crédits d’impôts sont passés de 50 à 25%, sauf cas particuliers. En effet un amendement prévoit le maintien des aides aux ménages pouvant justifier d’un prêt bancaire (pour l’achat de panneaux photovoltaïques ndlr) avant le 28 septembre 2010.

Cette réduction s’appliquera non seulement aux panneaux solaires photovoltaïques, mais aussi à d’autres secteurs. Les aides aux rénovations d’habitations, destinées à inciter les particuliers à rendre leurs habitations plus performantes en matières énergétique (meilleur isolation, chauffage économique, moins polluant), verront leur montant réduit de 10%.

De même, la liste des travaux éligibles aux crédits d’impôts est également diminuée. Par exemple, les pompes à chaleur ne seront plus subventionnées qu’à hauteur de 36%, contre 40% auparavant. Le double vitrage ne pourra plus que compter sur une subvention à hauteur de 22.5%, au lieu de 25%.

C’est un gros coup dur pour tous les acteurs de la filière, surtout après le Grenelle de l’environnement qui avait vu la filière photovoltaïque plébiscitée.

La rigueur budgétaire y est sûrement pour quelque chose. Toujours est-il que le ministre de l’écologie, M. Borloo souligne le fait que le boom (+ 600%) des installations de panneaux solaires photovoltaïques lors des deux dernières années a suffi à dépasser les objectifs du Grenelle, (source) expliquant ainsi la baisse des aides.

On peut se questionner sur l’intérêt que présente, pour un état, le fait de diminuer les aides d’une filière et d’un secteur tout entier, qu’il souhaite par ailleurs voir se développer. Le grenelle de l’environnement a clairement posé les bases de réglementations thermiques futures (bâtiment basse consommation, maison à énergie positive…). Pour cela, il convient d’utiliser pleinement le potentiel offert par la nature, que ce soit grâce au soleil, au vent, à la géothermie… et d’inciter à l’installation de technologies respectueuse de l’environnement. Espérons que ces aides ne disparaissent pas totalement...

Heureusement, les panneaux solaires thermiques ou les chauffe-eau énergies renouvelables ne seront pas touchés par ces mesures. C’est tant mieux pour la production d’eau chaude sanitaire écologique et économique !

Haut de page