Approvisionnement en électricité sécurisé pour les J.O.

actualites aterno

Il n’y aura pas de coupure d’électricité aux Jeux Olympiques de Londres. En effet, l’interconnexion électrique qui relie la France et l’Angleterre, mise en service en 1986, vient d’être rénovée.

Rénovation de l’interconnexion électrique qui relie la France et l’Angleterre

Ce sont les efforts conjugués de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) et National Grid (l’équivalent britannique de RTE) qui ont permis de la remettre en service. Les équipements, qui avaient vieilli, étaient de moins en moins fiables.  Les travaux ont été effectués sur deux ans : les convertisseurs de courant, l’électronique et le système de réfrigération ont ainsi été entièrement revus. Cette interconnexion, qui représente une puissance de 2000 MW en courant continu, permet de  couvrir les besoins en électricité de 2 millions de personnes.

A court terme, l’achèvement de ce chantier permet aussi de sécuriser l’approvisionnement énergétique de Londres pendant les J.O. En outre, ce travail collaboratif entre Français et Anglais a initié un dialogue entre RTE et National Grid qui devrait se poursuivre dans les années  à venir. Car, cette liaison est essentielle pour les deux pays qui exportent ou importent de l’électricité en fonction de leurs besoins.  En 2011 par exemple, la France a exporté 7,7 TWh vers l’Angleterre. Cette connexion s’étend sur 70 km (25 km sur terre et 45 km sous-marins) et il s’agit d’un « maillon essentiel pour la fluidité des échanges au sein du réseau de transport d’électricité européen », selon RTE.

Cette démarche, en plus de sécuriser l’approvisionnement électrique de Londres pendant les J.O., s’inscrit dans une démarche internationale d’échange d’énergie qui devrait s’amplifier avec le développement des énergies renouvelables.

Haut de page