Les prix du gaz baissent avant d’augmenter

actualites aterno

Les Français qui utilisent le gaz pour se chauffer doivent avoir un peu de mal à comprendre ce qui se passe en ce moment.

tarifs gaz

Une baisse suivie d'un rattrapage tarifaire

En effet, le 23 janvier 2013, le gouvernement a annoncé que les prix du gaz baisseraient de 0,5% en février. Delphine Batho, la ministre de l'Écologie, s’est même félicitée de cette baisse en rappelant qu’il s’agissait du « résultat de la réforme mise en place en décembre ». En effet, le 10 décembre 2012, le gouvernement avait présenté une nouvelle formule de calcul permettant de limiter la hausse des prix sans avoir recours à des « gels » des tarifs, régulièrement annulés par le Conseil d'État.

Cependant, en annonçant cette baisse des tarifs du gaz, la ministre a également déclaré que les Français devraient sans doute faire face à des rattrapages tarifaires suite aux diverses annulations des arrêtés fixant le « gel » des tarifs du gaz en 2011, prononcées par le Conseil d'État.

Mercredi 30 janvier 2013, le gouvernement a annoncé que le Conseil d'État a, une nouvelle fois, donné raison à GDF Suez qui contestait des arrêtés limitant les tarifs du gaz en 2011 et 2012. Cette annulation, prononcée par le Conseil d'État coûtera, en moyenne, 23 euros aux ménages qui utilisent un chauffage au gaz. C’est la troisième fois que le Conseil d'État juge que le gouvernement (l’actuel et le précédent) commet une erreur en ne respectant pas  la formule de calcul des tarifs du gaz.

Pour l’instant, la nouvelle formule de calcul proposée par Delphine Batho ne permet pas d’avoir d’effets durables sur la stabilisation des prix du gaz et les consommateurs ne parviennent pas toujours à y voir très clair.

Haut de page