La norme BBC – bâtiment basse consommation

actualites aterno

Après l’adoption du grenelle de l’environnement, de nouvelles normes concernant le bâtiment sont apparues, avec pour objectif ambitieux de réduire la consommation énergétique des nouvelles constructions. La norme BCC (Bâtiment Basse Consommation) répond à ces nouvelles exigences énergétiques et devrait entrer en vigueur fin 2012 pour toutes les constructions neuves.

norme bbc

Nouvelle réglementation thermique pour les constructions neuves

Cette norme se veut ambitieuse car elle propose une nouvelle réglementation thermique fixée à environ 50 kWh/m² d’énergie primaire en construction. C’est environ trois fois moins que la norme actuelle.

Bien sûr, suivant la région, les besoins ne sont pas les mêmes en matière d’énergie. Ainsi, une variation de la consommation électrique est admise entre 40 et 65 kWh/m² -le Sud du pays étant moins gourmand en énergie que le Nord ou les Alpes.

On peut également être titulaire de cette appellation pour une rénovation énergétique, le seuil est alors d’environ 80 kWh/m².

Les critères à respecter

Pour obtenir une habitation nécessitant environ 50 kWh/m² en consommation énergétique, il est important d’étudier lors de sa construction :

  • la forme de l’habitation. En effet, une bâtisse « compacte », c'est-à-dire un bâtiment qui a un rapport faible entre la surface des parois extérieures et la surface habitable, aura une plus grande efficacité thermique qu’une habitation sur plusieurs étages, plus haute donc ayant une surface exposée plus importante.
  • l’orientation de l’habitation. En profitant de l'ensoleillement, on peut emmagasiner la chaleur du soleil pour la restituer la nuit par exemple (en hiver surtout) grâce à l’inertie du bâtiment, ou limiter l’exposition au soleil en été, pour maintenir la maison au frais. Aujourd’hui, la qualité d’isolation des fenêtres permet d’en poser de grande taille, là où on le souhaite. Si à cela vous ajoutez une orientation vers le sud, vous pourrez même gagner de la chaleur, grâce à l’effet des rayons du soleil sur vos vitres. Enfin, une disposition raisonnée des fenêtres vous permettra de limiter l’éclairage artificiel. Encore de l’énergie électrique économisée !
  • l’isolation. Une meilleure isolation vous permettra d’éradiquer au maximum les déperditions thermiques, donc de dépenser moins d’énergie pour vous chauffer. Plusieurs techniques existent, avec chacune leurs avantages et inconvénients, qu'il vous faudra choisir en fonction du type de construction et de la région habitée.
  • la ventilation. Si votre maison est mieux isolée, l’air intérieur se retrouve « prisonnier » de l’habitation. Savez-vous que cet air peut être 2 à 100 fois plus pollué que l’air extérieur ? Il est donc primordial de prévoir une ventilation de qualité pour garantir la pureté de l’air. Son objectif est de limiter les consommations d’énergie dédiées au chauffage de l’air et au fonctionnement des ventilateurs.
  • le type de chauffage. Vous pouvez opter pour des systèmes à énergie renouvelable (pompe à chaleur, puits canadien, géothermie, chauffe-eau solaire pour chauffer votre eau chaude sanitaire. Attention cependant à bien prendre en compte les caractéristiques de chaque mode de chauffage Certains utilisateurs ont constaté qu’en cas de grand froid, une pompe à chaleur (PAC) air/air peut avoir du mal à procurer un confort suffisant, l’ajout d’un chauffage d’appoint peut dans certains cas se révéler indispensable. Il est donc important de coupler ces systèmes à des sources de chaleur fiables (chauffage électrique, au bois ou fioul) pour palier tout dysfonctionnement lié à des températures ou à des conditions climatiques spécifiques à certaines régions.

Il arrive également qu’une PAC air/eau puisse générer des nuisances sonores du fait de l’activité de l’unité extérieure. Le chauffage électrique est intéressant si vous utilisez des appareils dernières générations, de préférence à inertie, qui emmagasinent la chaleur pour la restituer ensuite.

Les plus avantageux sont les systèmes de chauffage programmables en fonction des besoins : arrêt de la consommation (ou mode hors-gel) lors de grandes absences, baisse de la température lors des activités journalières (travail, loisirs…). Un degré de moins, c’est 7 % d’énergie consommée en moins !

La solution de chauffage électrique Aterno

Aterno développe depuis quelques années maintenant un système « intelligent » répondant à ces impératifs : un radiateur à inertie performant couplé à un thermostat déporté et sans fil réglable au demi degré près. Les bâtiments basse consommation seront la norme de demain. Résolument tournés vers le futur, ils permettront de réaliser de grandes économies d’énergie grâce à une consommation raisonnée et intelligente de l’énergie, quelle qu’elle soit. En plus d’un geste pour la planète, vous réaliserez également des économies sur votre budget chauffage.

Haut de page