Comment prévoir la consommation électrique du 1er novembre ?

actualites aterno

Chaque jour, l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité est assuré par des experts qui anticipent notre consommation en tenant compte de celle des jours qui précèdent.

Consommation d'électricité

Anticiper la consommation électrique est essentiel pour maintenir l'équilibre entre l'offre et la demande.

Qu’est-ce qui influence notre consommation électrique ?

  • La saison, et la météo en général : en hiver, l’utilisation du chauffage et les journées moins longues font augmenter la consommation électrique. En été, si la consommation électrique liée à l’éclairage diminue, l’utilisation de plus en plus massive de systèmes de climatisation contribue à la faire augmenter. D’ailleurs, Météo France fournit des prévisions toutes les heures à RTE (Réseau de Transport d’Electricité).
  • L’activité économique : la consommation électrique est étroitement liée à l’activité économique du pays. C’est pourquoi elle diminue fortement au mois d’août, lorsque de nombreuses entreprises cessent momentanément leur activité.

De même, les jours fériés apparaissent comme des « coupures » et influencent la consommation électrique. Et parmi les jours fériés, le 1er novembre est encore plus particulier. Car, ce jour férié arrive peu de temps après le changement d’heure (passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver) et se situe pendant les vacances scolaires. Il y a donc encore plus de paramètres à prendre en compte pour tenter d’estimer la consommation électrique.

Comment anticiper la consommation électrique d’un jour férié ?

Pour déterminer la consommation électrique d’un jour férié, les prévisionnistes s’intéressent :

  • Au jour de la semaine : si le jour férié tombe un lundi ou un vendredi, les Français partent davantage en week-end.
  • A l’historique de consommation : ils recherchent, dans les historiques de consommation, l’année où le jour férié tombait le même jour de la semaine, afin d’avoir une idée précise de la consommation pour ce jour.

Une fois que la consommation électrique des jours de référence a été déterminée, les prévisionnistes la comparent à la consommation d’un jour classique. Ils font la différence entre les deux et appliquent différentes formules de calcul pour anticiper la consommation du jour férié à venir.

Ainsi, cette année, le 1er novembre à 12h30, nous devrions avoir consommé 10000 MW de moins que la veille à la même heure. Il faudra cependant patienter jusqu’au 2 novembre pour savoir si ces prévisions sont exactes...

Haut de page