La technologie solaire organique ne cesse de battre des records

actualites aterno

La semaine dernière, Heliatek, spécialiste allemand du solaire, a indiqué avoir atteint un nouveau record de conversion pour les cellules solaires organiques. Celui-ci s’élève à 12%.

Ce taux a été atteint en combinant deux matériaux différents, pour améliorer la récupération énergétique. Les cellules solaires organiques ne changent pas de comportement lorsqu’elles sont soumises à des températures élevées ou lorsque la luminosité est faible. Leur rendement est le même. Ainsi, cette efficacité de 12% obtenue en laboratoire avec des cellules organiques est comparable aux 14 ou 15% obtenus avec les technologies traditionnelles  (silicium cristallin, photovoltaïque en couches minces,…). D’ailleurs ces dernières perdent de leur efficacité lorsque les températures augmentent et que l’irradiation solaire diminue.

« Nous sommes fiers de  mener l’industrie du solaire organique vers cette réalisation historique. Nos progrès constants nous confortent dans notre volonté d’atteindre une efficacité de 15% d’ici 2015 », affirme Thibaud Le Séguillon, Directeur général d’Heliatek.

Ce record améliore le précédent (déjà détenu par Heliatek), établi il y a 9 mois, et qui s’élevait à 10,7%. L’amélioration des performances des matériaux semi-conducteurs organiques est une bonne nouvelle pour la filière solaire puisque cela devrait permettre, à terme, de réduire les coûts de production des cellules, et par conséquent, de démocratiser davantage encore ce système de production d’énergie.

Haut de page