La transition énergétique est amorcée et irréversible, selon le WWF

actualites aterno

Le Fond Mondial pour la Nature (WWF) a publié, jeudi 1er septembre 2016, son rapport sur le développement mondial des énergies renouvelables. Il met en lumière 15 signaux, qui attestent que la transition énergique est «en marche » et elle est « irréversible ».

electricite verte et renouvelable

Les énergies renouvelables, une énergie bientôt standard.

Des signaux positifs vers la transition énergétique

« Demandez à un chef d'Etat ou à un ministre quelle est la part des énergies renouvelables dans la nouvelle génération d'électricité dans le monde en 2015. Vous n'obtiendrez probablement jamais la bonne réponse : 90%. », ironise WWF. A quelques semaines de la COP22 organisée à Marrakech, l'ONG dévoile son dernier rapport. Ce document a pour volonté de « faire prendre conscience [à nos dirigeants] de l'ampleur, souvent sous-estimée, de cette transformation et de rappeler la nécessité d'accélérer le pas ». Ces dernières années ont vu, en effet, l'émergence d'un nouveau modèle énergétique mondial dont l'objectif est d'atteindre les +2°C [de hausse de la température moyenne du globe par rapport à l'ère préindustrielle, ndlr]. 15 signaux, recensés par l'organisme de protection de l'environnement, attestent de sa mise en place et de son caractère irréversible.

Les énergies renouvelables, un secteur en pleine essor

« Les investissements mondiaux dans l'électricité et les carburants renouvelables ont atteint un niveau record l'an dernier », souligne WWF. Ils s'élèvent à 285,9 milliards de dollars ! Un tiers des efforts a été fourni par un seul pays : la Chine. Ce dernier a déployé la coquette somme de 130 milliards de dollars dans les énergies vertes. Un secteur donc en pleine expansion, qui a une incidence directe sur plusieurs pans de notre société.

Le développement durable ne détruit pas de l'emploi au contraire il en crée. Le nombre de postes générés est estimé, selon l'Agence Internationale des énergies renouvelables (Irena) à 8,1 millions soit une hausse de 5% en un an ! Le rapport précise que près de 60% des recrutements ont eu lieu en Asie. Les cinq principaux employeurs sont la Chine (3,5 millions d'emplois), l'Union Européenne (1,2 million), le Brésil (918 000), les Etats-Unis (769 000) et l'Inde (416 000).

Le milieu bancaire profite également des retombées positives de la transition énergétique. « Le marché des obligations vertes a connu une croissance impressionnante, de près de zéro en 2007 à 118 milliards de dollars à la mi-2016 », explique WWF. La France compte bien s'imposer en tant que leader dans les prochaines années. Le Président de la République, François Hollande, a annoncé en marge du G20, qui se déroulait les 4 et 5 septembre, le lancement d'obligations vertes.

Et enfin, les plus grandes multinationales prennent conscience de leur rôle à jouer. « Plus de 170 grandes entreprises dont une centaine à haute consommation énergétique, se sont engagées à adopter des objectifs de réduction d'émissions conformes à la limite des 2°C de réchauffement », indique le WWF en se basant sur le rapport du Carbon Disclosure Project (CDP). L'ONG au panda, qui supervise l'initiative Science-Based Targets (SBT) avec le soutien du Pacte mondial de l'ONU, le World ressources Institute et CDP, espère rallier 2000 firmes à leur cause d'ici 2030.

L'industrie du charbon en détresse

Le charbon constitue une ressource en voie d'extinction. La chute des coûts des équipements solaires et la baisse de la consommation chinoise lui portent un coup sévère. Pour preuve, le leader mondial, Peabody et bien d'autres charbonniers américains ont déposé le bilan. Les charbonniers en cessation d'activité, ont perdu près de 30 milliards de dollars en valeur boursière depuis 2010. Ce phénomène ne touche pas uniquement les Etats-Unis. Les mines australiennes subissent également de lourdes pertes.

Parallèlement, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique s'accroît. WWF prend l'exemple de l'Allemagne. Sa consommation domestique d'électricité verte en 2015 grimpe à 32,6%. « Si le niveau actuel du charbon dans le mix énergétique allemand reste un problème à résoudre, le pays compte parmi les champions du déploiement des renouvelables, occupant la deuxième place du classement mondial de la capacité totale dans ce domaine par habitant », commente l'ONG.

La transition énergétique en quelques chiffres

Le rapport rédigé par le Fond Mondial pour la Nature souligne plusieurs chiffres clefs pour 2015 :

  • Les énergies renouvelables ont représenté 90% des nouvelles capacités de production électrique.
  • L'investissement mondial dans les énergies renouvelables a atteint la somme astronomique de 285,9 milliards de dollars.
  • Le prix des panneaux solaires a chuté de 80% depuis 2009.
  • Le secteur a généré 8,1 millions d'emplois, un record ! Dont 2,8 millions rien que dans le domaine du photovoltaïque.
  • Les émissions de CO2 issues du secteur de l'énergie ont stagné pour la 2ème année consécutive malgré une croissance mondiale de 3%.

Haut de page