20 % des propriétaires français utilisent les énergies renouvelables pour se chauffer

actualites aterno

Cofidis Retail a réalisé, entre le 18 et le 25 octobre 2016, une enquête sur les énergies renouvelables et les travaux de rénovation auprès de 1 000 propriétaires de maison ou d'appartement. Les premiers résultats montrent que cette ressource est largement plébiscitée par les français pour se chauffer. Un propriétaire sur cinq (20 %) profite déjà de cette ressource grâce notamment à la mise en place de panneaux photovoltaïques (9 %). Bon pour l'environnement et le porte-monnaie, elles constituent une alternative sérieuse aux combustibles fossiles. 69 % des français envisagent de recourir à ce type d'énergie dans les prochaines années et même si cela doit coûter plus cher (49 %).

Par ailleurs, les français disposent de bonnes connaissances sur le sujet. Ils citent en premier le solaire (84 %), l'éolien (77 %) puis la géothermie (63 %).

maison avec panneaux photovoltaiques

De nombreux français se tournent vers les énergies renouvelables pour baisser leurs factures d'énergie.

 

L'énergie, une part importante du budget des ménages

Chaque année, le même constat est établi : le budget énergétique est pour beaucoup de français élevé voire trop élevé. D'après l'enquête « Les Français et l'énergie : usages, dépenses, rénovation », menée par l'institut GfK pour Cofidis Retail, 69 % des personnes interrogées déclarent payer annuellement 1 000 € et plus. La majorité des propriétaires recherche donc une solution durable pour baisser la note. Généralement, ils choisissent d'investir dans une installation de chauffage basse consommation.

90 % des français sondés affirment avoir déjà effectué des travaux de rénovation énergétique. Cela se traduit le plus souvent par l'achat de gros appareils électriques basse consommation (63 %) comme par exemple une machine à laver, un sèche-linge et un frigo tous estampillés A+++. L'isolation du logement et les fenêtres (56 %) sont également changées. L'objectif de ces changements est de diminuer toujours davantage les factures d'énergie (66 %) et d'améliorer le confort du logement (63 %).