Baisse de la consommation d’électricité des français en avril

actualites aterno

Le mois d'avril constitue un bon mois pour les ménages français. Avec l'arrivée du soleil, leur facture a connu une légère embellie. Les besoins en électricité commencent à diminuer et dans un même temps, la production solaire a littéralement bondi.

economies electricite

La consommation d'énergie est en baisse au mois d'avril.

La demande d'électricité baisse en avril

Les relevés des compteurs électriques français indiquent une baisse de la consommation de 6,2 % au mois d'avril par rapport à la même période l'année passée. Dans son aperçu mensuel sur l'énergie électrique, RTE a constaté que la consommation totale d'électricité a atteint 36 642 gigawattheures pour une production de 42 577 GWh. « Bien que ce mois d'avril se soit révélé plus froid que la normale (-0,8° C), la température était en hausse par rapport au mois d'avril 2016 (+0,7° C) », a signalé la filiale d'EDF. Le soleil était, en effet, au beau fixe. Bon pour le moral, il joue également sur vos habitudes. Les lampes s'allument seulement en début de soirée et le chauffage ralentit son rythme de travail. Au final, la consommation d'électricité a diminué légèrement par rapport au mois précédent, 0,3 %.

Parallèlement, la France a fortement exporté son électricité vers les autres pays européens. Son solde national a franchi la barre des 5 000 GWh.

Un mois d'avril ensoleillé

Le soleil était donc au rendez-vous durant le mois d'avril. Un ingrédient, qui a permis une forte hausse de la production d'énergie solaire. Elle a grimpé jusqu'à 1 064 GWh ! La journée du 20 avril a même enregistré, à 14h, un record de production. Le parc photovoltaïque tricolore a fourni une puissance de 5 646 mégawatts !

Si le soleil brille, un ciel bleu se dessine à l'horizon. La production d'énergie hydraulique a souffert du manque de précipitations. Elle s'élève à peine à 4 171 GWh, soit une chute de 35,5 % par rapport à avril 2016. Selon Météo – France, le mois dernier s'inscrit comme l'un des dix mois d'avril les plus secs depuis 1959.

Durant les journées sèches et ensoleillées, le vent reste, généralement, calme. La production éolienne est en recul de 11,6 % par rapport à avril 2016 avec une puissance de 1 460 GWh.

Du côté de l'énergie nucléaire, les centrales françaises ont repris du service après plusieurs mois de contrôles de sûreté complémentaires. Un redémarrage, qui se remarque immédiatement sur le niveau de production. Il a augmenté de 2,2 % soit une production d'électricité globale de 31 759 GWh.

Le 30 avril, l'électricité affiche des prix négatifs !

Le dimanche 30 avril, certains pays européens ont profité d'une électricité à des prix négatifs, car la production d'énergies renouvelables était abondante. C'est le cas en Allemagne où les prix se sont effondrés, à 2h de l'après-midi, jusqu'à atteindre -74,9 € / MWh. Ils sont restés négatifs pendant 10 heures dont 8 heures d'affilée ! En Suisse, le prix du courant a également diminué, au plus bas de la journée il était de l'ordre de -49,9 € / MWh. En France, les baisses ont été moins impressionnantes. Le prix de l'électricité s'élevait à -2,2 € / MWh à 15h puis à -1 € / MWh à 16h.