La production française d’électricité sera suffisante cet été même en cas de canicule

actualites aterno

Selon le gestionnaire du réseau électrique, RTE, l'été sera paisible. Pas le moindre nuage ne viendra troubler la production d'électricité en France. Le pays sera en mesure de répondre à l'ensemble des besoins en énergie des français et cela même en cas de canicule.

production electricite francaise suffisante

Les fermes éoliennes et photovoltaïques apportent à la France une source d'énergie non négligeable.

Une capacité de production supérieure aux besoins des usagers

Le gestionnaire du réseau à haute tension l'assure la France produira assez d'électricité durant toute la période estivale ! Ses capacités d'approvisionnement sont certes moins élevées comparées à l'été 2016 mais, elles sont largement suffisantes pour couvrir les besoins des usagers (+ 25 000 MW en moyenne) et même en cas de canicule (+ 7 000 MW). Ces épisodes de fortes chaleurs se caractérisent pourtant par une surconsommation d'électricité avec l'utilisation des ventilateurs et de la climatisation. Par ailleurs, les excédents de production permettront à l'hexagone de continuer d'exporter son électricité vers ses voisins européens. Le pays dispose d'une marge de sécurité de plus de 7 000 MW en été.

La montée en puissance des énergies renouvelables

Les centrales nucléaires tricolores ne sont pas opérationnelles à 100 %, certaines d'entre elles sont en cours de maintenance. La disponibilité est donc moindre par rapport à l'été précédent, environ 2 500 MW de moins. Le déploiement des énergies renouvelables et en particulier du photovoltaïque et de l'éolien permet de compenser cette perte. Le parc solaire dispose d'une capacité de 12 000 MW avec une augmentation de 1 300 MW et le parc éolien possède une puissance de 7 000 MW avec une augmentation de 600 MW.

Des mesures exceptionnelles en cas de surproduction

Dans la situation, où la production d'électricité est trop importante en France et également dans les pays limitrophes, les producteurs pourront intervenir et moduler leur production. Le gestionnaire du réseau les autorise à recourir à des « moyens exceptionnels, comme l'arrêt de groupes de production », si cela s'avère nécessaire. L'objectif est de maintenir l'équilibre entre l'offre et la demande.

Des variations de consommation durant la saison

La demande de courant devrait rester relativement stable. Selon RTE, elle devrait se maintenir à 131 térawattheures de juin à septembre en conditions normales. Un pic de consommation pourrait se produire en juillet et atteindre 55 700 MW voire 60 000 MW en cas de fortes chaleurs avec des températures jusqu'à 7°C supérieures aux normales de saison. Un degré supplémentaire peut avoir des répercussions importantes sur la consommation d'énergie. Ce tout petit degré peut accroître, en moyenne, les besoins de 500 MW, vers 13h lorsque la demande est la plus forte.

Parallèlement, un creux de consommation est prévu aux environs de la mi-août, car l'activité économique baisse en raison des vacances. Une chute comprise entre 5 000 et 7 000 MW pourra avoir lieu. « Les creux de consommation les plus bas sont ainsi attendus autour de la semaine du 15 août, avec une consommation électrique pouvant descendre jusqu'à 30 000 MW », précise le gestionnaire du réseau électrique.