Énergies renouvelables : le gouvernement annonce la baisse des frais de raccordement

actualites aterno

Le ministre de l'Environnement, Nicolas Hulot, vise la neutralité carbone d'ici 2050. Pour y parvenir, il a décidé de faciliter le développement des énergies renouvelables grâce à un nouveau dispositif. Il a annoncé la baisse des frais de raccordement pour l'électricité d'origine renouvelable.

raccordement panneaux solaires

Les frais de raccordement pour la production d'énergie solaire baissent.

Le prix de raccordement pour l'électricité d'origine renouvelable

« Afin de permettre un déploiement des énergies renouvelables plus équilibré sur le territoire, y compris dans les zones rurales éloignées des réseaux de distribution, les coûts de raccordement aux réseaux des installations de production d'électricité renouvelable ou de biogaz injecté dans le réseau de gaz seront considérablement réduits », explique le ministre de l'Écologie dans un communiqué. L'État prendra en charge 40 % des frais de raccordement des installations de production d'électricité à partir d'énergies renouvelables. Le montant de la réduction sera déterminé en fonction de la taille du projet. Plus les installations disposeront d'une puissance élevée, moins la réfaction tarifaire sera importante. Cette mesure favorise donc les petites et moyennes installations.

« Ce sont au total près de 30 millions d'euros par an qui seront consacrés par ce biais au déploiement des énergies renouvelables, dont plus de la moitié pour les installations de petites puissances agricoles. L'État marque ainsi sa volonté de soutenir l'ancrage de la transition énergétique au niveau local, véritable levier de développement et d'attractivité pour nos territoires. », explique Sébastien Lecornu, le secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

Pour rappel : jusqu'à présent les frais de raccordement étaient entièrement assumés par les producteurs. S'ils habitaient loin du réseau de distribution, la procédure pouvait se révéler longue et coûteuse. Les travaux sont réalisés par Enedis ou une entreprise locale de distribution et peuvent durer entre 5 et 6 mois voire davantage.

L'objectif : la neutralité carbone d'ici 2050

Ce dispositif s'inscrit dans le cadre du plan Climat énoncé par le gouvernement français, en juillet dernier dont l'objectif est d'atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050. D'autres leviers ont été mis en place comme la plantation d'arbres ou encore l'utilisation des nouvelles technologies. Au final, la loi sur la Transition énergétique devrait permettre à la France de respecter l'ensemble de ses engagements contre le réchauffement climatique. Le pays cherche à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40 % en 2030 par rapport à 1990 et à les diviser par quatre en 2050*.

L'installation de panneaux solaires encouragée !

La mesure annoncée par le ministre de l'Ecologie constitue une bonne nouvelle pour les futurs propriétaires de panneaux photovoltaïques. Ils pourront bénéficier de cette réduction tarifaire, l'occasion pour eux d'investir dans le système de chauffage électro-solaire mis au point par le fabricant Aterno. Cette installation novatrice associe les radiateurs à inertie de la marque à des panneaux solaires. Les appareils chauffants profitent d'une manne d'électricité verte et qui plus est gratuite pour fonctionner. Vous réalisez des économies sur vos prochaines factures d'énergie tout en profitant d'un chauffage performant.

* Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/04/20/reduction-des-gaz-a-effet-de-serre-la-france-doit-forcer-l-allure_5114452_3244.html