Retour sur le programme « Je rénove BBC » en Alsace

actualites aterno

Dans le cadre du programme « Je rénove BBC » (JRBBC), 500 maisons individuelles de toutes les époques (de la maison alsacienne du 19ème siècle au pavillon des années 80) ont été rénovées sur le territoire alsacien, entre 2009 et 2017. Grâce à ces travaux de rénovation, les ménages ont vu leurs consommations et leurs factures d'énergie divisées par 3 en moyenne ! Ces nouveaux aménagements ont également permis d'éviter le rejet de 5000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère !

maison a colombage

L'objectif du programme JRBBC est de rénover 500 maisons individuelles en Alsace.

Les travaux d'isolation

Des travaux sur le bâti ont été réalisés afin que les différentes habitations répondent aux normes standards des bâtiments basse consommation. Sur la plupart des chantiers, l'isolation thermique a été faite par l'extérieur. Cette technique permet un traitement efficace des déperditions de chaleur et évite les surchauffes estivales. Les vitres ont été remplacées par des fenêtres double vitrage voire triple vitrage. Le coefficient moyen d'isolation (Ubat) a diminué de 75 % en moyenne après intervention (passant de 1,69 à 0,46) ce qui a permis de baisser de manière importante les factures de chauffage des foyers.

Le rapport du programme « Je rénove BBC » souligne : « Il apparaît toutefois nécessaire, lors d'une rénovation thermique des murs anciens, particulièrement sensibles, de limiter toute source d'humidité dans la paroi, en veillant notamment au traitement préalable des remontées capillaires, à la protection de la façade contre la pluie et à une bonne mise en œuvre de l'étanchéité à l'air de l'enveloppe permettant de maîtriser les infiltrations d'air humide ».

La modernisation du système de chauffage

Le chauffage constitue le deuxième grand chantier. Il doit être adapté aux nouveaux besoins de l'habitat. L'objectif à atteindre est double :

  • Réduire encore les factures d'énergie,
  • Limiter les émissions de CO2.

Après rénovation, les logements sont chauffés principalement au gaz (44,8 %) et à l'électricité (25,4 %). Le fioul est en net recul (-23,1 %), il est utilisé dans seulement 14 % des cas.

Le chauffage électrique est plébiscité par les ménages, il connaît une progression de +11 % ! Ce système évolue en permanence pour vous permettre de mieux maîtriser vos dépenses d'énergie et vous offrir un confort thermique optimal. Aterno a mis au point un radiateur à inertie unique. Réputé pour sa chaleur douce, l'appareil accumule les calories qu'il restitue au fur et à mesure de façon homogène.

Le chauffage au bois est également en hausse (+7 %). Il faut dire que les constructions rénovées s'équipent de plus en plus d'un système d'appoint. 19,1 % (+8,8 %) des maisons disposent après travaux d'une seconde source de chaleur. L'énergie adoptée est notamment le bois (+9 %) et l'électricité. Les appareils électriques sont généralement utilisés dans les logements dont le chauffage principal est lui aussi électrique.

La production d'eau chaude sanitaire

En ce qui concerne la production d'eau chaude sanitaire, le constat est le même. Le fioul est délaissé (-20,7 %) au profit de l'électricité (+11,7 %), du gaz (+3 %) et du bois (+2,3 %). Ainsi, 40,8 % des ballons fonctionnent grâce au courant. On retrouve ensuite les dispositifs au gaz avec 34,4 % puis le duo solaire thermique et électrique avec 8,7 %. Dans la plupart des cas, le choix du ballon d'eau chaude est déterminé par le système de chauffage. Lorsqu'ils ne sont pas liés, l'étude montre que les personnes privilégient les cumulus thermodynamiques (+13,4 %). Ces installations permettent de réaliser d'importantes économies d'énergie, car ils récupèrent les calories contenues naturellement dans l'air.